domaine de l'hers

 

 

Dans cette ancienne métairie et relais de halage datant du XII eme siècle, les hommes et les chevaux qui assuraient le transport des marchandises sur le Rhône trouvaient hébergement, repos et recueillement au Domaine de l'Hers. 

 

 

 

Au XIX° siècle, Anselme Mathieu, fameux poète de Châteauneuf-du-Pape et cofondateur du Félibrige, y invitait ses amis poètes et écrivains pour des repas et des rencontres. Alphonse Daudet était particulièrement charmé par le site.

 

 

 

 

Dans le respect du cadre historique et rural, l’ancien relais du XV° siècle s'est récemment transformé en lieu de vacances et de séminaire. Le domaine restant représentatif de l’agriculture viticole. 

 

 

 

Aujourd'hui ses murs hébergent la maison seigneuriale avec sa tour caractéristique (privée), une grande salle voûtée (dédiée à l'accueil de groupes et à la dégustation ), et de modernes et vastes chambres d’hôtes et gîte au coeur du vignoble.

 

Les propriétaires du Domaine du Château de l'Hers ont su sauvegarder pendant plusieurs générations un patrimoine naturel et culturel important du village de Châteauneuf-du-Pape :

 

- 25 hectares de vignes sont exploités, dont le « Domaine du Château de l’Hers », vignoble de Marcel Georges, producteur de Châteauneuf-du-Pape.

 

- Environ 50 hectares de bois et de garrigue (une nature typique de la région) ont pu être conservés et s’offrent comme source de bien-être pour les promeneurs et la faune locale, notamment les gibiers. 

 

 

 

-   Un vieux four à chaux – un des seuls restant sur le territoire de Châteauneuf-du-Pape – témoigne, au bord des eaux du bras des Arméniers, de la production de la chaux. Précieux ingrédient du mortier, la chaux était au Moyen Age à l’origine de la prospérité. Elle donna son nom à la ville, qui portait à l’époque le nom de "Châteauneuf Calcernier". Castrum Novum Calcernarium, signifie "Châteauneuf de la chaux tamisée".

 

 

 

- Avec la chapelle Notre Dame des Vignes, érigée sur les vestiges d’un vieux four à chaux, et la chapelle de la réconciliation (en construction) dans les murs de l’ancienne métairie, les propriétaires du domaine respectent la longue tradition religieuse au fief de l’Hers qui descend jusqu’aux ères carolingiennes mais qui s’était perdue depuis la révolution et qui avait mis en ruines le vieux château de l’Hers.

 


 

 

Soyez les bienvenus à l’Hers, découvrez le calme de la nature et les précieux témoins de son histoire.